Aider les spécialistes à aller rapidement plus loin pour les patients

 

Les scientifiques des universités suisses et des écoles polytechniques ont trouvé des moyens prometteurs pour améliorer la prise en charge de cette maladie. C’est la première cause de consultations après les maladies cardio-vasculaires. Le genou est touché dans 40% des cas. L’amélioration de la prévention et du dépistage précoce peuvent ralentir le court de la maladie.

PROGRAMMES DE RECHERCHE SUR L’ARTHROSE

Le Swiss BioMotion Lab du Prof. Jolles-Haeberli travaille sur des programmes de rééducation du genou en réalité virtuelle qui permettent d’apprendre au patient marcher en déchargeant les zones usées de leurs articulations.

 

Les premiers résultats particulièrement intéressants pourraient se combiner aux semelles de rééducation personnalisées, sur mesures et auto-adaptatives qui sont en cours de développement dans ce même laboratoire. 

PROGRAMMES DE RECHERCHE SUR LA COLONNE VERTÉBRALE

Agir pour comprendre l’origine des douleurs dans les maladies compressives de nerfs au niveau de la colonne vertébrale

 

Le canal lombaire étroit atteint une partie croissante de la population âgée.  Il se caractérise par des douleurs dans les membres inférieurs à la marche, entravant sérieusement la qualité de vie.

 

Par contre le mécanisme exact par lequel cette maladie provoque des douleurs aux jambes nous échappe. L’équipe du Prof. C. Schizas se penche sur la compréhension de cette maladie avec comme but ultime d’améliorer la  prise en charge des patients.

Un des axes de cette recherche se fait en collaboration avec plusieurs institutions et consiste à étudier la marche passive robotisée (avec l’appareil Lokomat, cf. photo ci-dessous) chez des sujets atteints de canal lombaire étroit douloureux.